Reversi1L’objectif est d’avoir le plus de pions à la fin de la partie.

A chaque tour, vous placez un pion de votre couleur sur un espace vide. Vous ne pouvez placer un pion qu’aux endroits où vous capturez au moins l’un de ceux de votre adversaire. Vous capturez un ou plusieurs pions de votre adversaire si ils se trouvent entre l’un de vos pions et celui que vous posez sur le plateau. Vous pouvez capturer dans les huit directions à la fois – vers le haut, vers bas, à droite, à gauche, dans les quatre diagonales.

4 Niveaux de difficulté sont proposés (facile, moyen, difficile et très difficile).

 

 

 

 

Le jeu est fini lorsque toutes les cases sont remplies – ou lorsque aucun des deux joueurs ne peut poser de pion. Si un joueur ne peut pas placer un pion, mais les autres le peuvent, il doit alors sauter son tour.

Vous devez jouer chaque fois que vous avez au moins une possibilité : vous ne pouvez pas « passer », même si vous le préféreriez peut-être…

Le nombre de vos pions va et vient, et le nombre total des pièces que vous détenez est moins important (sauf vers la fin) que de leur position.
Les emplacements sur les bords ont plus de valeur que les emplacements à l’intérieur, tout simplement parce qu’il y a moins de possibilités pour les capturer.
De même, les quatre coins sont les emplacements les plus précieux sur le plateau, parce qu’ils ne peuvent pas être capturés.

Ce jeu a été inventé en 1883 par l’anglais Lewis Waterman, et a connu une importante popularité en Angleterre à la fin du 19ème siècle. Ce jeu est mentionné dans un article de 1895 du New York Times : « Reversi est un peu comme Go Bang, et est joué avec 64 pièces. »
Ce jeu est désormais dans le domaine public (à l’inverse d’une de ses versions appelée Othello).

 

  

 

Auteur : Jasper de Keijzer
Téléchargement :

Reversicode

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien direct Market