Après une première tentative sous Android moyennement concluante avec le Galaxy (i7500), Samsung poursuit son engagement avec la plate-forme mobile de Google, en commercialisant depuis décembre 2009 ce Galaxy Spica (ou i5700).

Si ce dernier reprend en partie le nom de son prédécesseur, qu’il est souvent considéré comme un « Galaxy Lite » et qu’il partage effectivement un design très similaire, il faut toutefois garder à l’esprit que c’est un téléphone à part et qu’il ne reprend notamment pas les gros défauts qui ont fait la mauvaise réputation du Galaxy…






Lire la suite de ce test sur Goudie.biz